Burn-out

Les maladies qui augmentent dans le monde du travail sont les pathologies psychiques :
La Sécurité sociale a reçu, en 2016, trois fois plus de demandes de prise en charge qu’en 2011.
Des demandes à la suite de ce qu’on connaît désormais sous le nom de « burn-out ».
Voir Source

Les méfaits de la pression productive

« Il va falloir faire plus avec moins »

Travail dans l’urgence

  • Empilement des activités dans des logiques multiples.
  • Perte de lisibilité de l’organisation, des consignes et des objectifs.
  • Zapping de priorités au gré des évènements.
  • Affaiblissement des mécanismes de régulation du collectif.
  • Prévalence des jeux d’acteurs et des itinéraires personnels au détriment du collectif.
  • Sentiment d’épuisement. Burn-out.

 

burn out

Le Burn Out : Définition

  • Le Stress est un « syndrome général d’adaptation » (Hans Seyles 1930) en lien avec « l’écart de perception entre ressources personnelles et contraintes & exigences situationnelles » (Agence Européenne de Santé et Sécurité au Travail)
  • Il se caractérise par 3 phases successives:

– Mises sous tension (adrénaline) pour préparer l’attaque ou la fuite.

– Résistance.

– inhibition d’action/Épuisement.

  • Le Burn Out est un syndrome d’épuisement consécutif à l’exposition prolongée et/ou intense au stress professionnel. Il se caractérise par un sentiment d’impuissance et de désespoir.

Le collaborateur sent qu’il ne parvient plus à atteindre les objectifs (il bute du seuil d’ajustement des moyens et des processus) :
Rq : cette perception d’auto-efficacité est subjective, donc soumise à une forte variabilité intra & inter individuelle.

 

burn out

 

Repérer La Souffrance au Travail :

6 symptômes successifs

  1. Anxiété, irritabilité, troubles du sommeil.
  2. Relations sociales (Repli sur soi & isolement dû à mauvaise humeur).
  3. Pathologies réversibles (TMS, Pb cardio-vasculaire, Burn-out).
  4. Feedback agressifs & cynisme (résultant du sentiment de perte d’efficacité).
  5. Envahissement de la sphère privée (l’humeur stablement basse dégrade les relations personnelles) .
  6. Pathologies irréversibles (Incapacité permanente –AVC & infarctus-, suicide, dépendances aux psycho-actifs, burn-out avec décompensation sévère).

Variabilité inter / intra-individuelle de la symptomatique : les effets ne sont pas déterminés spécifiquement par la nature des causes, d’où la nécessité d’une mesure probabiliste (variation des taux d’absentéisme, de défauts qualité, de productivité…) ou individuel (promotion de la contestation constructive, sensibilisation du management pour la conduite des entretiens professionnels annuels, focus groupes, écoute active des partenaires sociaux….).