A/ La Contre-attaque :

Plutôt que d’admettre l’existence du schéma, on nie tout en bloc.

Nous blâmons les autres de nos problèmes (le monde ne parvient pas à s’adapter à nous). On ne reconnaît pas nos progrès, la thérapie est trop lente et pas assez efficace.

Solution A1 : Enumérez tous les mauvais choix que vous avez fait dans votre vie. Et si c’était votre faute ? Que ressentiriez-vous ? Et si l’opinion des autres avait quelques fondements ? Qu’est-ce que cela révèle de votre personnalité ?

Efforcez-vous d’accepter vos imperfections. Reconnaissez votre enfance malheureuse, vos désirs frustrés.

Solution A2 : Réduisez graduellement votre investissement dans le travail, votre pouvoir d’achat, votre capacité à impressionner. Faîtes l’expérience de vous sentir comme tout le monde (plutôt que quelqu’un d’unique et de supérieur). Alors seulement, vous commencerez à être disponible au changement.

B/ La fuite :

Très tentant et fréquent. Vous vous empêchez de penser à ce qui vous fait souffrir.

Solution B1 : Revivre les blessures de l’enfance et réparer.

Solution B2 : Rédigez une liste des inconvénients et des avantages de l’évitement. Relisez cette liste quotidiennement.

C/ Soumission :

Vous persistez à tolérer rationnellement l’existence du schéma.

Solution C1 : Ne pas chercher à exploser le schéma, mais l’ébrécher graduellement.

Solution C2 : Fouillez votre vie à la recherche de faits qui remettent en question la validité de votre schéma. Faites-vous l’avocat du diable dans ce schéma. Rédiger une fiche à relire quotidiennement.

D/ Schéma trop difficile à modifier.

Solution D1 : Subdivisez votre stratégie en petites étapes.

Solution D2 : Hiérarchisez les points à modifier par niveau de difficulté et commencez par les plus faciles.

E/ Intellectuellement, vous réalisez que le schéma et erroné mais, émotionnellement, vous reconnaissez toujours sa validité.

Solution E1 : Souvenez vous qu’une prise de conscience peut être soudaine. Par contre, le changement est un long processus.

Solution E2 : Vous pouvez accélérer le changement par un exercice de rencontre entre la partie saine de vous-même et le schéma (Négociation entre les parties).

Solution E3 : Décelez les comportements qui donnent le plus de force à votre schéma. Réfléchissez à la manière de modifier votre comportement en de telles occasions.

F/ Le changement s’enlise par manque de discipline.

Solution F1 : Il faut marteler le schéma pour l’éroder éclat après éclat.

Solution F2 : Observer et reconnaitre les progrès réalisés.